Historique


Un concept architectural unique

rose_des_ventsL’école du Vieux-Phares a été construite en 1980 dans un secteur de Pointe-au-Père qui n’était alors qu’au début de son développement. Localisée le long de la Route 132, l’école Sainte-Anne avait été construite dans les années 1950.

En 1980, à la suite d’un accroissement démographique important, une deuxième école a été édifiée à Pointe-au-Père. Même si le secteur n’était encore que très peu développé, beaucoup de jeunes familles se sont installées dans les années qui ont suivi. Le jeune quartier a été doté plus tard d’importantes infrastructures sportives et de loisir. Ce quartier a finalement connu un développement quasi fulgurant : le choix de l’emplacement de l’école du Vieux-Phare s’est donc avéré excellent.

La construction initiale de l’école du Vieux-Phare s’étendait sur 2 883 mètres carrés et a été réalisée selon les plans de l’architecte Charles Ross. Ce concept particulier a attiré l’attention des médias et de la population lors de l’inauguration de l’école. Une activité « portes ouvertes » a même été organisée.

Dès l’ouverture, le modèle unique d’architecture faisait référence à une ville avec ses quartiers, ses rues, ses bancs publics, le pavé, même deux bornes-fontaines. Le gymnase était localisé en plein cœur de l’école et tout autour, on retrouvait « quatre quartiers » : Pointe-du-Vent, le Quartier de la joie, le Quartier de la réussite et le bloc administratif qui portait le nom de Quartier de l’harmonie. Chaque petit quartier comptait trois classes, un bloc sanitaire, un centre de documentation et un vestiaire. Le concept innovateur était complété par un toit de style « pavillon » et de puits de lumière.

En 1987-1988, on a procédé à un premier agrandissement de l’école en respectant le concept initial et en ajoutant trois classes. Le pavillon Vieux-Phare regroupait alors les élèves de 3e, 4e, 5e et 6e années alors que les élèves du préscolaire, de 1re et 2e années fréquentaient le pavillon Sainte-Anne.

En 1998, les travaux d’élargissement de la route 132 ont amené la Commission scolaire à fermer le pavillon Sainte-Anne et à procéder à un nouvel agrandissement du pavillon Vieux-Phare. Les travaux réalisés à partir des plans de l’architecte Richard Goulet ont permis l’ajout de trois classes de niveau préscolaire et de trois classes de 1re année, d’une salle communautaire et d’une cuisine pour le service de garde. À la suite d’une consultation menée auprès des familles de Pointe-au-Père, le comité d’école a proposé de donner le nom d’école La Rose-des-Vents, qui aujourd’hui est devenu école de la Rose-des-Vents, au pavillon Vieux-Phare agrandi.

Aujourd’hui, l’école de la Rose-des-Vents accueille environ 395 élèves du préscolaire à la 6e année et peut compter sur une équipe de plus de 20 enseignantes et enseignants. Reconnue « École verte Brundtland », l’école véhicule les valeurs du pacifisme, de la solidarité, de la démocratie et du respect de l’environnement. Le projet éducatif a pour objectif de favoriser des relations intra et interpersonnelles harmonieuses et le développement des habiletés sociales est intégré à l’enseignement. Une attention particulière est accordée à l’intimidation, afin de la dénoncer et d’outiller davantage les jeunes.

L’école de la Rose-des-Vents dispense un programme d’anglais intensif pour les élèves de 6e année.

L’équipe-école peut compter sur la collaboration des parents, à divers niveaux : embellissement de l’environnement et aménagement de la cour d’école, campagnes de financement, carnaval pour les enfants, etc. Le Conseil d’établissement est également très impliqué.

Elle peut aussi compter sur la collaboration exceptionnelle du Club Optimiste de Pointe-au-Père, pour l’achat de matériel scolaire qui sera remis à certains élèves de l’école en début d’année, par l’aide donné lors de la tenue du  réveillon de Noël, par l’organisation de dégustation de tire sur la neige au printemps, par l’organisation du méritas pour l’Appréciation à la Jeunesse et donne aussi un coup de main pour la fête de fin d’année.  L’aide apportée par les membres est très appréciée de tous.

L’équipe enseignante s’investit volontiers dans l’application de nouveaux programmes de formation et la réalisation de projets pour les élèves. C’est une école qui est aussi très ouverte sur son milieu et des partenariats sont établis avec divers organismes, notamment l’École de musique.  Finalement, plusieurs activités culturelles animent la vie de l’école.